top of page
  • Photo du rédacteurCORDIER Charles

Le CAC 40 proche de son record absolu

L'inflation américaine sera regardée de près sur la fin 2023, et devrait être un critère déterminant dans le record de l'indice parisien.



Notre commentaire :


Depuis maintenant plus d'un an, les taux directeurs des banques centrales sont l'élément déterminant pour les investisseurs. Avec une hausse plus que spectaculaire et inédite sur les précédents mois, les prochaines allocutions des banquiers centraux, la primeur revenant comme toujours à Jerôme POWELL de la FED (réserve fédérale américaine), sont au coeur des préoccupations du marché .

L'inflation, galopante en 2022, semble se maintenir à un niveau proche des 4%, mais les prévisions européennes ne misent sur un retour à l'objectif des 2% que fin 2024. Les politiques monétaires seront déterminantes.



Notre préconisation :


Stabilisation de l'inflation ? Reflux ? Baisse au second semestre 2024 ? L'incertitude plane toujours. La part d'inflation due à la hausse du coût de l'énergie et des matières premières semblent se stabiliser dans sa hausse. Reste à suivre les indicateur de l'emploi et de la consommation. Ces derniers devraient être publiés aux Etats-Unis et, avec un délai habituel de plusieurs mois, impliquer des répercussions équivalentes sur le marché européen.

Le rallye de l'indice parisien se poursuit pour le moment, mais les stratégies d'investissement progressif prennent aujourd'hui tout leur sens. Investir régulièrement pour lisser ses points d'entrée et ne pas manquer un jour de hausse en cas de reprise inattendue reste la clé en finances.



Bien que les avis divergent et que le contexte inédit rende tout scénario possible, nous sommes partisans de la prudence. Plus que jamais, l'adage "il est urgent d'attendre" nous paraît parfaitement adéquat. Pensez à nous consulter pour étudier vos allocations d'actifs et les adapater au contexte actuel.



bottom of page